logo esterel

SĂ©curitĂ©. Pour accĂ©der au portail de votre bibliothĂšque, merci de confirmer que vous n'ĂȘtes pas un robot .

184/ LE BON VIEUX TEMPS
Les manches retroussées, au sol une caisse en carton vide, c'est le grand nettoyage de printemps.


Tout s'est merveilleusement déroulé tant que l'affreux Jojo qui me sert de mari s'est occupé de se séparer de ses vieilles chemises dans l'optique d'en faire un cadeau somptueux à l' association de quartier ! Je lui faisais remarquer que c' était des vieilleries et que le tissu était tellement élimé qu'on voyait au travers...
- Justement c'est sexy... tu n'y connais rien ! Le vintage est trĂšs Ă  la mode c'est collector dit-il en se rengorgeant !
Ça s'est gĂątĂ© lorsqu'on a attaquĂ© la cuisine.
-Dehors tes vieux livres de cuisine... Va sur le net ! Poubelle tes casse-noix... Tes théiÚres Eléphants... tes...tes... tes vieilles terrines ..
Et là, ça a dérapé quand j'ai voulu réquisitionner le placard du haut justement occupé par l'énorme terrine à baeckeoffe qui prend voluptueusement toute l'étagÚre et dont je ne me sers jamais. Trop lourde et il y a longtemps qu'on ne fait plus des repas aussi copieux et pour autant de personnes.
C'est qu'il est monté sur ses grands chevaux le Jojo !
-Non mais ça va pas ! C'est le baeckeoffe de ma grand-mĂšre Tinele ( diminutif d'Albertine en alsacien) Et je voyais bien ses yeux brillants en ce remĂ©morant les agapes familiales ancestrales qui marquaient les fĂȘtes carillonnĂ©es.
C'est là qu'il a avisé le moulin à légumes et celui à café que mon pépé serrait religieusement entre ses genoux tous les matins. Confectionner la boisson qui réunissait sa famille pour le sacro-saint petit déjeuner puis, en chauffant au coin du feu toute la journée la cafetiÚre parfumait la maison .
Un rituel que son café dans la chaussette...
Que de souvenirs, on sourit de tendresse.
La boĂźte en carton est restĂ©e vide et nous avons gardĂ© bien au chaud dans notre cƓur nos souvenirs.
🐭La Souris 83