logo esterel

SĂ©curitĂ©. Pour accĂ©der au portail de votre bibliothĂšque, merci de confirmer que vous n'ĂȘtes pas un robot .


182/ Le desperado et le penseur.

L' ombre trapue et menaçante du Desperado agitant son colt coursait sur ses courtes pattes celle eflanquée et tranquille du Conformiste, le fumeur de pipe.

La rattraper et surtout la doubler. La lutte était sévÚre, une affaire d'honneur était engagée entre les projections des deux individus.
Plus la petite grassouillette de l'hargneux tenace avançait, plus elle s'Ă©tendait en largeur alors que l'autre, mĂȘme raccourcie la dĂ©passait encore d'un demi mĂštre la fumĂ©e l'allongeant davantage .
Tout fut dit l'aprĂšs-midi lorsque elles furent mises en ligne par le chef des ombres.
- j'aime le soleil dit l'ombre du philosophe, mais plus il est haut, plus je raccourcis.
et le rebel de tailler dans le vif
- Oui, mais quand il n'est pas lĂ , tu n'existes pas et moi non plus !

🐭La Souris